Pourquoi ça fait si mal ?

A lire les 2 ou 3 articles précédents, j’avoue qu’on peut se demander pourquoi je suis quand même triste, pourquoi j’ai quand même un peu mal.

Oui c’est moi qui suis partie. Oui il allait un peu à l’encontre de tous mes principes mais oui je m’étais attachée.

En un mois de discussion, je me suis livrée, et je crois que lui aussi vu certaines choses qu’il m’a dites. Et j’adorais tellement parler avec lui, ces soirées passées au téléphone où il me racontait son travail, sa passion, sa famille… Et la façon dont il avait de m’inclure un jour dedans. Même si ça me faisait flipper, au fond j’en avais un peu envie. Retrouver une relation comme ça, une sorte de fusion et une belle-famille.

Je nous imaginais tellement tous les deux, lui aux commandes d’un petit avion, nous amenant en Corse, là juste parce qu’on l’avait décidé le matin même.

Et d’un autre côté j’aimerais tout recommencer à zéro, parce qu’au fond ce que je lui reproche en partie, c’est de ne pas avoir été le même au téléphone et en réalité. Et à vrai dire, moi aussi je n’étais pas la même. Tellement méfiante que je n’étais pas vraiment moi. Tellement en train d’analyser chaque fait et geste que j’oubliais d’être la fille enjouée et spontanée que je suis souvent. Et ce n’est pas la première fois que je fais ce constat. Voilà bien longtemps que je ne suis plus vraiment moi avec un mec parce que trop peur, peur à la fois de le faire fuir avec ma personnalité bien trempée, mais aussi de trop me dévoiler et de finir par sombrer, encore.

Enfin bon, même si ça fait un peu mal, même si ça fait un bon petit pincement au coeur, il a réussi à me faire rêver et c’est déjà pas mal. Mais bon ça me passera hein mais je pense que les prochains jours, j’aurais encore un peu moins de motivation à me lever le matin.

Et comme toujours en amour je n’ai pas de fierté, je me suis encore tapée l’affiche en lui envoyant des messages. Comme si au fond j’avais besoin qu’une situation en ma faveur se retourne contre moi, et que la largueuse devienne la larguée. This is the story of my life.

Et c’est le moment ou jamais de dire cette fameuse phrase : « Oh Roméo, pourquoi es-tu Roméo? »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s